Berlaimont

10 oratoires 2 chapelles et 1 Vierge Noire.

Berlaimont

Carte à partir de Google Maps

Capture - Copie - Copie

Carte à partir de Mappy

Oratoire St Michel (1736) Rue de la chapelle St Michel
Oratoire St Michel (1736) Rue de la chapelle St Michel
Niche de l'oratoire St Michel
Niche de l’oratoire St Michel
sante Michael
Sancte Michael ora pronobis 1736  (Saint Michel priez pour nous)

Cet oratoire est de forme hexagonale, ce qui est rare dans la région. Son socle est partiellement enterré suite aux travaux de voirie ayant rehaussé la rue. Sa dédicace, en latin, nous rappelle que la ville a pour patron ce saint que l’on voit, dans la statuaire, tuer le diable. Il fut très longtemps le but d’un pèlerinage qui avait lieu le 8 mai, pour commémorer l’apparition de Saint-Michel au mont Gargan, en Apulie, vers 495.

&&&&&

Chapelle Roty
Chapelle Roty
Chapelle Roty
Chapelle Roty
Oratoire rot Rue Louis Duboc /
Oratoire N.D de Hal (1748). Rue Louis Duboc / Rue des Courtils

L’oratoire dédié à N.D de Hal possédait, fait rare dans notre région, trois petites consoles. La plus grande, au centre, permettait vraisemblablement d’y déposer des fleurs ou une offrande tandis que les deux autres, plus petites, devaient recevoir une bougie. Il était appelé « chapelle Roty » d’après une carte postale ancienne et a été édifié selon l’ouvrage de Mrs Hanot et Pierrard « Promenade dans la mémoire de l’Avesnois », en 1748 par la famille Roty  en hommage à Pierre Roty, curé doyen de Berlaimont qui, en 1670, fut reçu par le roi Louis XIV qui lui permit de prendre dans la forêt royale de Mormal le bois nécessaire à la reconstruction de l’église paroissiale.

L’ état d’abandon dans lequel se trouvait cette chapelle a nécessité, par risque d’effondrement sur la chaussée, l’enlèvement des parties à risque et les pierres d’une vétusté certaine se situent à l’abri dans l’attente d’une reconstruction sur un autre terrain. Source : Mairie de Berlaimont.

&&&&& 

Oratoire N.D du Rosaire. Rue de la Gare
Oratoire N.D du Rosaire (1814). Rue de la Gare

Actuellement placé dans une propriété privé, rue de la Gare, cet oratoire était bâti autrefois à Bâchant et daterait de 1814. Lors de la vente du terrain sur lequel il se trouvait, et devant la perspective de nouvelles constructions qui l’auraient mis en péril, il fut décidé de le démonter et de le transférer à Berlaimont pour le sauvegarder.

&&&&& 

Oratoire N.D de Bon Secours (1845). Rue Fernand Thomas
Oratoire N.D de Bon Secours (1845). Rue Fernand Thomas
Niche de l'oratoire N.D de Bon Secours
Niche de l’oratoire N.D de Bon Secours

Il est inséré dans le mur d’une maison rue Fernand Thomas avec de chaque côté creusées dans la maçonnerie deux petites cavités où l’on déposait les bougies. Il est de forme carrée et est voué à Notre Dame de Bon Secours par Marie Rose Laurent décédée le 23 Août 1845.

&&&&& 

Oratoire N.D de Quartes (1853) Rue d'Embu-Haut
Oratoire N.D de Quartes (1853) Rue d’Embu-Haut

Il n’apparaît pas sur la carte que nous avons établie ci dessus afin que celle-ci soit plus lisible. Il se situe à l’extrémité nord du territoire de Berlaimont chemin du Embu-Haut. Il possède une grille tout à fait particulière, gardée à la ferme voisine. C’est une plaque de métal dans laquelle l’artisan a percé quelques trous. En haut apparaît la date 1853, puis en dessous un pique, un carreau, un cœur et deux trèfles, entourant les initiales G et A. On y voit, en outre trois petites ouvertures ovales et une ronde qui permettaient, sans doute, de regarder dans la niche et d’avoir accès au tronc.

&&&&& 

Oratoire Dieu (1856) Chemin des Hayzettes - Sarsbaras)
Oratoire Dieu (1856) Chemin des Hayzettes Hameau du Sars-Barras
Oratoire Dieu (1856)
Oratoire Dieu (1856)
Niche de l'oratoire Dieu
Niche de l’oratoire Dieu

Daté de 1856, cet oratoire constitué de colonnes de pierres de forme rectangulaire a ses inscriptions votives rédigées en latin et en grec.  Il faut comprendre : Secours des Chrétiens Priez Pour Nous (Ora Pro Nobis en latin.) M. Denis qui a été guéri (en lettres grecques) 1856 (en chiffres romains).

&&&&& 

Oratoire. Rue fernand Thomas
Oratoire. Rue Fernand Thomas
IMG_1547
Intérieur de l’oratoire rue Fernand Thomas

&&&&& 

Chapelle
Oratoire du Dieu de Pitié. Rue de la  Hayzette
Chapelle Dieu
Oratoire du Dieu de Pitié

Son originalité réside dans sa double niche.

&&&&& 

Oratoire St Antoine. Rue de Turenne
Oratoire St Antoine. Rue de Turenne
St Antoine PPN
St Antoine PPN

Oratoire en ciment de forme cylindrique non daté.

&&&&& 

Oratoire Saint Antoine de Padoue (1926). Rue des Vignerons.
Oratoire Saint Antoine de Padoue (1926). Rue des Vignerons.
Niche de l'oratoire Saint Antoine de Padoue.
Niche de l’oratoire Saint Antoine de Padoue.
St Antoine de Padoue
St Antoine de Padoue Priez Pour Nous

Il daterait de 1926 et il a été fabriqué par les Ets Gaudier Rembaux à Aulnoye-Aymeries.

&&&&& 

Chapelle St Roch. Rue Fernand Thomas
Chapelle St Roch (1860). Rue Fernand Thomas
Autel de la chapelle St Roch
Autel de la chapelle St Roch

Elle donna un temps son nom à la rue dans laquelle elle se trouve et plus précisément jusqu’en 1944, où elle fut baptisée rue Fernand Thomas en souvenir d’un jeune homme mortellement blessé au cours de l’incendie du clocher de l’église de Berlaimont le samedi 2 septembre 1944.
Elle fut érigée en 1860 par toute la paroisse en remerciement à Saint Roch pour avoir épargné à Berlaimont les ravages d’une épidémie de « peste » qui sévit dans la région.

&&&&& 

Chapelle Sainte Marie (1687). Derrière l’Eglise
Chapelle Sainte Marie (1687).
Chapelle Sainte Marie (1687).
Niche
Niche de la chapelle Ste Marie

La niche qui compose cette chapelle était autrefois près du cimetière. Elle a été réincorporée dans la maçonnerie de cette nouvelle chapelle construite en briques. La partie la plus ancienne datée de 1687 sert de console et a été bâtie par Maître Wach…

&&&&& 

La Vierge Noire de Berlaimont (1921)
Notre Dame de la Délivrance. La Vierge Noire de Berlaimont (1921)
Ste Vierge
La Vierge Noire

Son histoire.- Pourquoi la Vierge Noire est-elle blanche !
Le 4 novembre 1918, les troupes britanniques arrivent à Berlaimont par la forêt de Mormal aux abords de la Tête Noire. C’est alors que les armées allemandes se replient vers le sud de la forêt et déploient leur artillerie sur la rive droite de la Sambre de Leval à Bâchant. Devant ce déploiement de canons, les habitants, craignant de se trouver entre deux feux d’artilleries adverses, s’étaient réfugiés dans les caves et les abris de fortune et firent le vœu d’ériger à la Vierge une statue si la ville était épargnée. Elle le fut effectivement car elle souffrit cent fois moins que d’autres communes, certaines détruites parfois en quasi-totalité. Le vœu fut tenu et respecté, restait à le réaliser. Ce furent deux dames : Mme Vandenbusche, alors directrice de l’école Saint-Michel, et Mlle Jeanne Demade qui se chargèrent de la collecte auprès des berlaimontois. Celle-ci permit l’acquisition de cette statue à laquelle on donna le nom de Notre Dame de la délivrance.

Comme cette vierge était en fonte elle se noircit très rapidement avec le temps. Son nom d’origine subit alors le sort de certains êtres humains dont le sobriquet occulte totalement le prénom ou le nom officiel d’origine. Elle s’appela donc selon le langage courant : Vierge Noire.

Le terrain sur lequel fut implanté le socle et au sommet de celui-ci la statue elle-même a été donné gracieusement à l’association diocésaine de l’archevêché de Cambrai par Mme François de Saint-Aubin née Applincourt du Sarsbaras, le hameau d’ailleurs commence à l’endroit où se trouve la vierge. Cette parcelle de terrain de quelques dizaines de m.2 est toujours propriété de l’association diocésaine chargée de la gestion des biens immobiliers de l’archevêché de Cambrai.

Le 15 août 1921, tout est au point pour l’inauguration et la bénédiction de Notre Dame de la Délivrance. Elle est érigée au milieu de la parcelle de terrain triangulaire sur son socle telle qu’elle est toujours actuellement.

Les années passent et la seconde guerre mondiale éclate. C’est le vendredi 17 mai 1940 que les troupes allemandes entrent à Berlaimont. Les berlaimontois ont encore en mémoire les ravages de la précédente guerre (au cours de la guerre 14-18, les allemands raflaient tous les objets en métal non ferreux : fonte, cuivre, laiton, plomb, étain… qu ‘ils soient privés ou publics afin alimenter leur industrie d’armement). Des habitants de Berlaimont ayant vécu la guerre 14-18 prirent peur, forts de la triste expérience vécue 20 ans auparavant et ils pensèrent immédiatement à cette statue en fonte. Ils eurent alors l’idée de la peindre en blanc donnant extérieurement l’apparence d’une statue en plâtre. Le subterfuge réussit à merveille et la statue demeura inviolée sur son socle, voilà pourquoi la vierge noire est blanche !

Source: https://www.berlaimont.fr/fr/berlaimont/patrimoine/

&&&&& 

La-chapelle-de-bonne-esperance
La chapelle de Bonne Espérance. Rue de la Croix dénommée de nos jours rue du 5 Novembre

A l’emplacement de l’arrêt de bus actuel, se situait une chapelle dédiée à Notre Dame de Bonne Espérance érigée vers 1830 et qui reçut de plein fouet un obus lors d’âpres combats lors de la libération de Berlaimont par les troupes anglaises le 5 novembre 1918 . L’aspect de cette chapelle était similaire à la chapelle St Roch qui se trouve dans la rue Fernand Thomas.